Le maire UMP de Lacanau a décidé de rendre sa carte

Publié le par iconoclaste

Jean-Michel David estime qu'Alain Juppé est méprisant pour le Médoc.

Sur le canton de Castelnau-Médoc, un accord entre le MoDem et l'UMP… C'est une partie du plan de bataille entériné par les deux formations politiques et leurs leaders (lire ci-dessus). À Bordeaux, cette alliance est qualifiée de « non-événement ». Mais sur la presqu'île, la pilule a du mal à passer. Jean-Christophe Guillaume, le délégué sur la 5e circonscription pour l'UMP, y va de son éclairage : « Laurent Peyrondet, le candidat soutenu par le MoDem aux cantonales, s'est présenté divers gauche lors des dernières élections municipales à Lacanau. Il a affronté Jean-Michel David, le maire, qui est notre candidat. Très probablement, Laurent Peyrondet repartira à la bataille. Je ne vois pas comment nous pourrions le soutenir en mars 2011, alors qu'il sera notre adversaire aux municipales de 2014 ! ». On retiendra que les deux élus, David et Peyrondet, sont déjà en situation d'opposition au Conseil municipal.

Tout en précisant qu'il assume sa prise de position, Jean-Christophe Guillaume prévient : « Laurent Peyrondet n'a rien à attendre de l'UMP sur le canton de Castelnau-Médoc. » En interne, dans les prochains jours, nul doute qu'une sévère explication devrait avoir lieu. Et de rajouter « qu'il ne renie pas ses engagements auprès d'Alain Juppé », mais que la situation sur le canton de Castelnau « n'est pas négociable ».

Peyrondet pas démonté

« Mon seul Parti, c'est le Médoc et le canton de Castelnau. J'ai un projet. Je n'ai rien demandé à personne », lance lui Laurent Peyrondet. Un brin provocateur, le candidat, qui se veut indépendant même s'il a fait alliance avec le MoDem, constate : « Si au PS, ils tenaient leurs promesses, la députée Pascale Got au mandat unique ne devrait pas se présenter. Pour l'UMP, sans candidat, s'ils veulent me laisser leur voix, c'est leur problème. »

« Ma carte en retour… »

À Lacanau, Jean-Michel David, le maire UMP, peine à contenir sa colère. « C'est décidé. Ils auront ma carte en retour. Ils s'étonnaient de ne plus me voir depuis un moment. Maintenant, c'est réglé. » L'édile se dit ulcéré par l'attitude d'Alain Juppé. « Il n'y en que pour Bordeaux et pour lui. C'est le coup de trop. Autant de mépris pour le Médoc et les élus locaux, c'est insupportable ! » Il dit ne pas avoir l'intention d'abandonner sa commune. En 2014, c'est « sans étiquette » qu'il a l'intention de se présenter.

Sud ouest du 14 décembre

Médoc le blog: Ce joli pataqués que nous voyons à Lacanau est symbolique des faux semblants que nous concède la droite ou plutôt d'une certaine politique de droite apolitique. Que se soit le maire de Lacanau se présentant au dessus des partis et ne faisant pas de politique politicienne (sic) sur une liste apolitique  mais cachant bien au chaud sa carte UMP au fond de sa poche et un Laurent Peyrondet se faisant élire sur une liste apolitique de centre (extrême?)  avec des accointances à gauche et se faisant soutenir (sans le vouloir?) par le MODEM local , MODEM ayant passer un accord départemental avec l'UMP dirigée par le fondateur de l'UMP, nous sommes bien dans du "foutage" de gueule  pour les électeurs. Pascale Got est qu'en même plus claire et assume son étiquette de socialiste et ne la met pas sous le "coude". Quant à savoir si Pascale Got a indiqué qu'elle ne se présenterait pas  à un mandat local , au blog du Médoc , nous aimerions bien  lire cette prose!!!

Publié dans Voir lacanau et...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article